Socio-Esthétique

La socio-esthéticienne travaille en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires de la structure où elle intervient.
Elle apporte des conseils, une écoute bienveillante, des soins adaptés à la maladie et aux besoins des bénéficiaires.

Elle peut intervenir dans tous les milieux sociaux, socio-médicaux et médicaux, à partir du moment où il y a détresse physique, psychique, pathologique, mentale, des violences, perte d’estime de soi, accidents, les ESAT, en milieu où il y a un handicap, que ce soit dans les milieu sociaux comme les associations de lutte contre l’exclusion sociale, les CCAS, la protection juridique de la jeunesse, les Ehpad, les hopitaux, en soins palliatifs, les milieux carcéraux, les cliniques, la ligue contre le cancer, les épiceries solidaires …
Elle intervient en soins individuels ou en atelier de groupes, en conseils en image pour aider à l’insertion professionnelle …

Elle apporte du bien-être physique, mental, psychologique, social … par des soins adaptés et de la détente.

Elle représente souvent un lien entre les différentes équipes de soins et le patient.

Elle peut être employée d’une structure, ou à son compte.
Dans ce cas la prise en charge financière est assumée par les structures dans lesquelles elle intervient.

La socio-esthéticienne rentre dans le cadre d’un projet de soin établit en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire.

Elle peut également être installée à son compte et exercer en cabinet de soins et conseils socio-esthétiques et ou à domicile.

La rémunération s’effectue alors au tarif horaire comme une profession libérale.

Elle peut proposer tous les soins esthétiques en les adaptant à la pathologie ou à l’état du bénéficiaire :

  • Soins du visage
  • Maquillage
  • Modelage douceur du corps
  • Soins des mains
  • Pose de vernis
  • Beauté des pieds
  • Conseils en perruques et aide pour nouer les foulard
  • Conseils en produits cosmétiques adaptés